12 avril 2006

La petite Venise

La rue Eau de Robec était autrefois traversée par une très petite rivière Le Robec. Aujourd'hui, ce ruisseau est artificiel. Cette rue était autrefois celle des drapiers et teinturiers, qui déversaient dans le Robec leurs eaux sales, ce qui fit dire à Gustave Flaubert dans le roman Madame Bovary que le Robec était une sorte de "petite Venise".

"Eau de Robec Street" was in the past a street where a very little river called "Le Robec" flowed. Today, this stream is artificial. This street was in the past the street of the manufacturers of textile and they used to put their dirty water and dyeing in the Robec. In his book "Madame Bovary", Gustave Flaubert called the Robec, "the little Venice".

10 commentaires:

Miss Poivert a dit…

Ouah, ç'est super beau !

Terra Vecchia a dit…

laisse les gondolles a Venise...
je ne savais pas pour les tenturiers mais c'est cool de nous l'expliquer merci

Arnaud a dit…

En tout cas ça a l'air très sympa cette petite rue. Il y a des restaurants?

luggi a dit…

A lovely street, for sure.

dutchie a dit…

Indeed, nice street.

Lorethian a dit…

Thanks for the walk down "Eau de Robec"


http://kansascitydailyphoto.blogspot.com/

Cynthia! a dit…

very beautiful street!!

Béatrice a dit…

J'adorais cette rue.

zbjernak a dit…

very locely plce with interesting notes too

Ham a dit…

merveilleux, je me demande combien de villes autour du monde ont petite Venise? (comme Rouen, Londres... autre? )